Réseau Entreprendre Atlantique
Maison de la Création, 8 rue Bisson, 44 1000 NANTES /
France
Tél.02 72 56 80 40
Réseau Entreprendre Atlantique
47.2059796, -1.5757399000000305
Retour aux témoignages
Section Littoral : ils témoignent
Guillaume ACCARION

Guillaume ACCARION

AKAJOULE
Créateur dirigeant

Etre lauréat pour recevoir et donner à son tour

Guillaume ACCARION

35 ans

Lauréat de Réseau Entreprendre Atlantique depuis juillet 2010.

Prêt d'honneur obtenu : 15 000 euros

 

Le métier d'Akajoule consiste à apporter l'expertise « énergie » à nos clients, entreprises ou collectivités afin qu'ils puissent piloter et réduire leur facture énergétique et leurs émissions de gaz à effet de serre sur le long terme.

Nous optimisons le poste énergie pour les installations existantes mais aussi sur les nouveaux projets, dans une démarche d'éco – conception. Le but final est de mettre en place un véritable système de management de l'énergie, transversal au sein de l'entreprise.

L'équipe regroupe aujourd'hui 7 personnes pour un CA de 250 k€ en 2013. Akajoule est aussi Jeune Entreprise Innovante depuis sa création et dépense plus de 30% de son CA en R&D pour 2,5 ETP.

 

Quel est ton parcours professionnel ?

Ingénieur énergéticien de formation, j'ai démarré chez Areva, d'abord sur des postes techniques de conception des nouveaux réacteurs nucléaires puis j'ai intégré la nouvelle division énergies renouvelables qui étaient en train de se monter. Là, j'ai exercé plusieurs types de fonctions, en projet, « business development » et commercial. Nous étions une petite équipe assez autonome avec un esprit « start – up » au sein d'un grand groupe.

Cette expérience m'a permis de prendre du recul sur le secteur de l'énergie, d'élargir mes compétences aux aspects économiques et de gestion de projet.

 

Comment as-tu eu l'envie et l'idée de créer ton entreprise ?

Je me suis rendu compte que le secteur de l'énergie allait être transformé en profondeur par les nouveaux enjeux et technologies disponibles. En France, quelques grands groupes disposent de bonnes ingénieries mais globalement il y a une faible culture et peu de compétences dans le tissu économique français. Il y a donc une opportunité intéressante pour créer une société dans ce secteur.

 

Quelles ont été tes plus grandes craintes, mais aussi tes plus grandes motivations ?

Ma première crainte, vite confirmée, a été d'être mal conseillé dans les toutes premières étapes de la création, depuis la négociation de mon départ d'Areva, jusqu'aux choix des partenaires (comptable, banque, assureur, etc…) dans cette aventure. En effet, lors d'un déjeuner à Paris alors que je ne travaillais sur le projet que depuis quelques mois, un chef d'entreprise m'a proposé de prendre 51% des parts en échange d'un soutien sur la gestion et l'administration de la société !

Ma plus grande motivation, c'est de pouvoir mettre en application mes idées et ma façon de voir les choses.

 

Ça signifie quoi pour toi « être Lauréat de Réseau Entreprendre Atlantique » ?

Etre Lauréat du Réseau Entreprendre m'a apporté de la confiance et une carte de visite pour approcher les partenaires et premiers clients. J'ai découvert également un univers conforme à mes valeurs et rencontré Arnaud Lory, mon parrain, qui m'a transmis les repères de chef d'entreprise. Un grand merci. Aujourd'hui, j'ai commencé à m'investir au Réseau Entreprendre Saint Nazaire pour donner à mon tour.

 

Te souviens-tu de ton premier client ?

Mon premier client est la commune de Varades où j'ai étudié pendant l'été 2010 un réseau de chaleur alimenté au bois - énergie. Le maire nous aurait plus facilement choisit si on avait été plus cher ! Cette première référence, dure à acquérir, nous a ensuite permis d'en gagner de nombreuses autres